Les jumelles Delta

Salva et Sulfa, sœurs jumelles, vivent au cœur du bois d’arboulos avec leur mère, Dame Gingembre. Avant de disparaître, cette dernière leur fait une révélation : leur père, qu’elles n’ont jamais connu, ne serait autre que Sam Delta, capitaine d’une péniche qui, jadis, voguait le long de la rivière non loin de chez elles. Abandonnées à leur sort, les intrépides Salva et Sulfa décident de partir à la recherche de ce mystérieux père. Elles se frayent alors un chemin à travers la forêt luxuriante, peuplée de créatures étranges et de personnages hauts en couleur. Ainsi commencent leurs péripéties, et elles comprendront bien vite que l’aventure ne sera pas de tout repos ! Les jumelles Delta auront en effet besoin de tout leur courage et de toute leur détermination pour mener à bien leur (en)quête…

À travers Les Jumelles Delta, Kati Kovács nous convie une fois de plus dans l’univers fantastique que nous lui connaissons bien, mêlant inventivité narrative et prouesses graphiques. L’auteur met tout son talent et son imagination débordante au service d’un album qui s’apparente à un conte surréaliste et poétique, parfois jubilatoire. Mais sous cette légèreté notoire, elle aborde en filigrane des réflexions bien plus sérieuses et ancrées dans le réel, entre relations familiales et fraternelles complexes et construction d’identité.

Kati Kovács est née en 1963 à Helsinki. Après ses études à l’École supérieure Aalto d’art, de design et d’architecture, elle a publié en 1994 sa première bande dessinée, Vihreä rapsodia, suivie de Karuselli (1996), Minne matka Laura Liha (2001), Pahvilapsi (2001), Miestennielijäksi sirkukseen (2003), Josef Vimmatun tarina (2004), Onnen lahjat (2004, scénario de Pauli Kallio), Silmä ulos (2005), Väritetyt unet (2007, scénario de Pauli Kallio), Viidakkonaisena Vatikaanin varjossa (2008), Onnen lahjat 2: Tappele kuin mies (2009, scénario de Pauli Kallio) et Kuka pelkää Nenian Ahnavia? (2010). Elle vient de publier son dernier livre, Kamileen labyrintti aux éditions WSOY. Ses œuvres ont été traduites en suédois, allemand, hongrois et français (Sirkka, la petite fille des rues, L’an 2, 2003, Qui a peur d’Emad Ellieiv, Rackham, 2013). En 2013, Kati Kovács a écrit le scénario et créé les personnages du film d’animation Lisa Limone and Maroc Orange, réalisé par Mait Laas. Elle a aussi publié ses travaux dans les revues Frigidaire, Lapin et Stripburger et a participé à de nombreuses expositions.

En 1999, Kati Kovács a reçu le Puupäähattu Award, décerné par la Finnish Comics Society, et en 2014, elle est devenue la première auteure de bande dessinée à recevoir le prestigieux prix d’État des Beaux-Arts de Finlande, avec la mention suivante : « Kati Kovács a créé un univers visuel spécifique et a bâti des récits dans lesquels les règles et les lois de la vie courante sont rejetées. Dans son travail, des personnages féminins forts défient la répartition traditionnelle des rôles entre les sexes. Deux générations d’auteurs de bande dessinée s’en sont inspirées pour remettre en question les normes de l’industrie. »