Peter Kuper

© DR


Peter Kuper

Peter Kuper est né à Summit (New Jersey – États-Unis) en 1958 et a grandi à Cleveland. Il s’est établi à New York en 1977 où il a fréquenté le Art Students League et le Pratt Insitute. Avec son ami d’enfance Seth Tobocman, il a publié son premier fanzine (Phanzine) en 1971, et plus tard, en 1979, a fondé la revue World War Three Illustrated, un des rares exemples de publication de bande dessinée au clair engagement politique. En 1987, il a publié son premier livre, New York, New York (Fantagaphics) suivi par nombreux autres titres, en partie publiés aussi en France : La Jungle (Rackham), La métamorphose et autres récits (Rackham), Points de vue (çà et là), Le système (L’an 2), Arrête d’oublier de te souvenir et Carnets d’un new-yorkais (çà et là). En 2010, réalise, pour la maison d’édition mexicaine Sexto piso, Diario de Oaxaca, journal de son long séjour au Mexique et témoignage sur la grève des enseignants qui a ébranlé la ville mexicaine. Le livre est traduit et publié en français par Rackham l’année suivante. En 2015 il publie Ruines (ça et là) où il revient sur son expérience mexicaine. Kuper est très populaire pour avoir repris en 1997 la série Spy vs. Spy dans Mad Magazine. Il est aussi actif comme illustrateur : il a publié dans Time, The Newyorker, Newsweek, Business Week, The New York Times, The Progressive. Ses Points de vue ont aussi été publiés en France dans le quotidien Libération. Grand voyageur, Kuper a parcouru l’Amérique Latine, l’Europe, le Moyen Orient (il a vécu en Israël pendant deux ans), Afrique et Asie du Sud-Est ; il a raconté ses expériences de voyage dans le livre Comics Trip. Peter Kuper a une intense activité didactique et enseigne la bande dessinée à la School of Visual Arts de New York ainsi qu’à l’université de Harvard. Il vit à New York.